Des militants LGBT manifestent à Rome contre Berlusconi

Par  |  Aucun commentaire
Palazzo Chigi«Mieux vaut avoir la passion des belles femmes qu’être gai», a affirmé le président du Conseil italien, le 2 novembre, pour répliquer aux journalistes et à l’opposition qui le somment de s’expliquer suite à une nouvelle affaire de mœurs impliquant des mineures. «Mieux vaut être gai que Berlusconi», lui ont répondu les manifestants.
Une vingtaine d’entre eux, membres d’associations LGBT ou de partis politique ont même fortement gêné la circulation en s’allongeant sur la chaussée, aux cris de «Honte!» et «Démission !».

Julianne Moore : «Malheureux, archaïque et idiot.»

Suite aux déclarations du chef du gouvernement, Arcigay, principale association LGBT du pays a parlé de propos «inacceptables […] et vulgaires». Le comportement de Berlusconi «déshonore l’Italie», a ajouté l’organisation dans un communiqué de presse.
L’actrice Julianne Moore, de passage en Italie pour présenter Une famille unique, film dans lequel elle joue une mère lesbienne a tenu elle aussi à réagir aux propos homophobes de Berlusconi : «Je pense que c’est malheureux, archaïque et idiot […] Laisser entendre ou dire qu’il y a quelque chose de répréhensible dans l’homosexualité… Je trouve cela honteux de voir que certaines personnes continuent de perpétrer de tels mensonges», a expliqué la comédienne américaine.
La presse italienne accuse ces derniers jours Silvio Berlusconi d’avoir organisé des fêtes «osées» avec des mineures dans sa résidence personnelle, à Arcore. Les jeunes filles auraient été rémunérées pour l’occasion (5.000 euros, soit enciron 7.000 dollars canadiens).
Silvio Berlusconi est aussi accusé d’être intervenu auprès de la préfecture de Milan pour faire sortir de prison une jeune Marocaine, Ruby, qui a fêté ses 18 ans le 2 novembre. La jeune fille arrêtée pour vol, aurait raconté ces soirées érotiques aux carabiniers. La presse italienne parle désormais de «Rubygate».