Élections : les résultats qui intéressent la communauté GLBT

Par  |  1 commentaire

election_quebec_2012

Les candidats GLBT

Elle était l’une des outsiders que Québec Solidaire espérait faire élire. Manon Massé, candidate lesbienne et féministe, cofondatrice du parti, obtient finalement 25,43 % et fait plus doubler le nombre des voix qu’elle avait obtenues en 2008 dans ce fief péquiste. Elle arrive derrière Daniel Breton (35.75 %), qui succède ainsi à Martin Lemay. Cédrick Beauregard, directeur général de la Fondation Jasmin Roy depuis 2011 et représentant de la CAQ, arrive 4e, derrière le candidat libéral, avec 14,78 %.

Dans l’autre circonscription où deux candidats gais s’affrontaient, Jonquière, le caquiste Pierre-Olivier Simard (8545, 25,07 %), n’est pas parvenu à déloger le péquiste Sylvain Gaudreault. Ce dernier, élu depuis 2007 et spécialiste des dossiers de l’éducation et de l’intimidation scolaire, recueille 48.20 % des voix contre 25,07 % pour son adversaire de 23 ans.

Agnès Maltais n’a finalement connu aucune difficulté face à l’ancien ministre des Ressources naturelles Clément Gignac, qui avait fait le pari de la défier dans son fief de Taschereau. La porte-parole péquiste pour la Capitale Nationale s’est fait réélire pour un 5e mandat, avec 37,05 % et 4227 voix d’avance sur son adversaire libéral.

Dans Crémazie, l’ancienne circonscription de Lisette Lapointe, Yanek Lauzière-Fillon obtient 825 voix et 2,38 % pour Option Nationale. La présidente de la Commission scolaire de Montréal, Diane de Courcy l’a emporté pour le Parti Québécois par 38,61 % des suffrages.

Autres candidats

La plupart des ministres du dernier Cabinet Charest qui ont choisi de se représenter ont été élus. On notera toutefois que Alain Paquet s’est incliné dans Laval-des-Rapides devant l’ancien président de la FECQ, Léo Bureau-Blouin. Le nouveau représentant du Parti Québécois devient le plus jeune député jamais élu à l’Assemblée Nationale du Québec.

L’ancien ministre de la Justice, Jean-Marc Fournier, responsable du plan de lutte contre l’homophobie, a été aisément réélu avec 65,69 % des suffrages dans sa circonscription de Saint-Laurent. Sa collègue Marguerite Blais, ministre des Aînés qui a contribué à la mise en place d’une charte pour les aînés GLBT, a connu plus de difficulté dans sa circonscription de Saint-Henri-Saint-Anne, qu’elle conserve finalement avec 2306 voix d’avance (38,45 %) sur la péquiste Sophie Stanké.

Enfin, Véronique Hivon, chargée des questions de justice et notamment des discriminations à l’encontre des minorités sexuelle au Parti Québécois, a remporté la circonscription de Joliette avec 47,06 % voix devant le candidat de la CAQ.

Retrouvez les résultats globaux et par circonscriptions sur le site du directeur général des élections du Québec : www.monvote.qc.ca/fr/resultatsSommaire.asp