Pride Calgary : à l’ouest, du nouveau

Par  |  Aucun commentaire

Calgary Pride : les gays devraient être au rendez-vous

À son arrivée à Calgary, Dallas Barnes, présidente bénévole de Pride Calgary depuis 2011, s’est dit choquée d’apprendre comment s’était déroulée la première fierté en 1990. Les participants avaient alors marché, masqués de sacs de papier, de peur d’être reconnus, mais aussi afin de symboliser le stigmate qui garde tant de GLBT dans le placard. « Voir une si belle communauté dans une ville aussi arriérée, représente l’une des raisons pour lesquelles je m’implique et c’est ce qui me motive à continuer », admet-elle.

« Au Canada, Calgary peine encore à composer avec sa diversité. Beaucoup de personnes GLBT ne sortiront jamais du placard », explique Dallas Barnes. Cette situation rend la présence de la première ministre conservatrice (conférencière principale lors de l’événement) encore plus significative. Récemment réélue, Alison Redford avait déjà participé au défilé comme candidate, mais aucun chef politique provincial n’a jamais pris part aux festivités. Cette année, le gouvernement a été acclamé par la communauté en réapprouvant le financement pour les chirurgies de réassignation sexuelle, une décision célébrée pendant le défilé du 2 septembre.

La force du nombre

Côté mauvaises nouvelles, « presque tous les bars gais ont fermé cette année. Seulement deux subsistent, c’est une catastrophe », regrette Dallas Barnes. « Mais à cause de ses fermetures, nous avons réalisé que lorsque nous nous rassemblons, nous avons une plus grande force », ajoute l’éducatrice et rédactrice pour le Gay Calgary Magazine. Nous tentons d’organiser le plus d’événements possible sans alcool et pour les jeunes. Nous avons une troupe de drag kings qui fait des spectacles, dont les profits vont directement à Miscellaneous Youth », organisme ayant permis la création d’un bal de la fierté pour les jeunes. 

Afin d’injecter un peu de vitalité à la fête sans vider son compte en banque, les organisateurs de Pride Calgary se sont associés avec Pure Pride, un promoteur d’événement GLBT d’Edmonton qui produira la soirée de fermeture au très approprié complexe Flames Central. Présentant leur party officiel comme la « fierté la plus grosse et la plus sexy de l’histoire de Calgary », l’événement du samedi 1er septembre mettra en vedette l’ancienne star de RuPaul’s Drag Race Chad Michaels et un duo de DJs gais de Los Angeles, les Perry Twins (qui ont également joué au New York Pride’s Pier Dance, plus tôt cette année).

Avec un comité près de ses racines et soucieux de garder le sens de l’événement à l’avant-plan, Pride Calgary a peut-être trouvé l’équilibre parfait entre la politisation et les flamboyantes attentes de sa communauté.

Pride Calgary
Du 25 août au 3 septembre 2012
pridecalgary.ca

Traduction : J.D.

Crédit photo : courtoisie Calgary Pride.