La Fierté de Montréal violemment attaquée par un animateur radio

Par  |  6 commentaires

Jeff Fillion et ses conseils aux homosexuels

Jeff Fillion se défend d’être homophobe. « Vivre et laisser vivre », affirme-t-il. Mais il en a beaucoup à dire sur la Fierté, s’attardant même, dans son sermon, à des suggestions faites directement à la communauté GLBT : « Des parades gaies, c’est pas bon pour vous autres, si vous pensez contrer l’homophobie avec ça, vous êtes dans le champ. Les images qu’on voit à la «tévé» c’est à lever le cœur. Ça fait cheap, vous avez l’air d’épais, d’« esti » de débiles [sic.] Vous faites honte à la communauté gaie. Le monde normal est mal à l’aise avec votre parade débile. Stay low, low profile, vivez comme tout le monde. »

On entend aussi le collaborateur de Fillion dénoncer une mère qui, interrogée par des journalistes télé, a affirmé que sa fillette est lesbienne et qu’elle souhaite que son enfant grandisse en étant soutenue dans son identité. Pour le commentateur critique, la fillette sera à jamais ostracisée par les autres familles et enfants pour une différence qui, à l’entendre, ne serait sans doute pas encore complètement établie.

Cet extrait met le doigt sur un problème qui va au-delà de l’acceptation de l’homosexualité. Il s’agit du problème plus général de la réaction naturelle de dégout d’une majorité de personnes face à un comportement qui leur semble inhabituel ou excentrique. Une phobie de la différence qui est la source de la plupart des discours haineux. Souhaiter accepter l’autre dans la mesure où sa différence n’apparaît pas clairement et n’affecte pas notre quotidien et le confort d’un monde où toutes les références sont intelligibles et faciles à assimiler, empêchera toujours l’épanouissement des minorités.

Crédit photo : Magazine Être

6 Comments