Paris : agression transphobe et homophobe contre deux Québécoises

Par  |  2 commentaires

Paris : agression contre une trans et une lesbienne québécoises

Depuis 24 heures, la nouvelle fait réagir en nombre les militants GLBT québécois sur Facebook. Hier matin vers 9h, Marie-Ève Baron, transsexuelle connue pour son engagement à Montréal, a posté un premier message : « On vient de se faire attaquer à grands coups de pied dans la face à Paris. On est à l’hôpital. Ça va mais Claire [sa compagne, ndlr.] est blessée au visage et au cou. »

Quelques heures plus tard, elle a indiqué que cette agression était basée sur la xénophobie, l’homophobie et la transphobie. « Le couple qui nous a agressées savait que nous étions canadiennes, en couple et ils ont clairement dit que j’étais un gars à qui on avait enlevé les couilles et qu’ils allaient nous rentrer dedans. Ils ont délibérément ouvert les fenêtres de leur véhicule pour que leur pitbull et leur rottweiler nous attaquent », a raconté Marie-Ève Baron à la blogueuse Michelle Blanc qui a retranscrit sa conversation la victime sur son site.

Aucune aide des passants

Les coups ont ensuite commencé à pleuvoir, la militante évoquant même une tentative de meurtre. « Ils m’ont frappée à terre à coups de pied et ils ont tenté de me tuer en m’étranglant avec mon collier… Ils étaient ensuite à deux contre Claire en la tirant par les cheveux et en lui donnant des coups de poing et des coups de pied au visage… »

Les enfants du couple agressé étaient dans la voiture de leurs parents au moment des faits. « Par chance les enfants ont compris qu’elles ne devaient pas sortir. Personne dans la foule n’a rien fait et on s’est même fait dire à plusieurs reprises de rentrer dans notre pays », a expliqué Marie-Ève Baron.

Claire Giroudeau critique également l’attitude de la police française, parlant de contacts « brefs » et d’une absence de soutien. Les deux femmes ont déposé plainte. Elles souffrent de blessures, dont certaines ont nécessité la pose d’un point de suture et d’un collier cervical.

Crédit photo : Roller Coaster Philosophy.

2 Comments