Robert Lepage offre « The Tempest » à Québec

Par  |  Aucun commentaire

the tempest : Robert Lepage en première mondiale à Québec

Le spectacle, coproduit par le Metropolitan Opera et l’Opéra de Vienne et dirigé par le compositeur Thomas Adès, s’ouvre sur deux premiers actes flamboyants et impressionnants, selon le récit des critiques. La reproduction de la tempête est divine et permet de constater tout le talent, la créativité et le génie de Robert Lepage.

Si on parle de magie, de finesse (décors et costumes), de voix puissamment articulées et d’acrobaties brillantes pour la totalité du spectacle, on est pâmés devant la virtuosité des acteurs et la vision du créateur québécois. Parions que les amateurs d’opéra courront pour assister à ce qu’on dit déjà devenir un « chef-d’œuvre ».

Avant Michel Tremblay et André Gagnon

Par ailleurs, l’édition 2012 de ce festival promet d’attirer bon nombre de curieux et d’amateurs. La programmation, assez fulgurante, s’ancre dans un contexte assez particulier. En effet, Québec vibre encore sous la frénésie du festival d’été et le Cirque du Soleil (tant le spectacle gratuit que celui au Port de Québec) en met plein les yeux au public friand d’art.

Après The Tempest, le festival laissera à deux autres grands du Québec l’opportunité de s’exprimer : Michel Tremblay (paroles) et André Gagnon (musique). C’est donc un rendez-vous à compter de dimanche et ce, 4 soirs durant, jusqu’au 4 août. Disons que si la communauté gaie avait besoin d’ambassadeurs, elle n’aurait pas pu avoir mieux que ce festival où trois têtes d’affiche du Québec en mettent plein la vue (et les oreilles) à la population.

Crédit photo : David Leclerc / Festival d’opéra de Québec