Saint-Pétersbourg aura sa Fierté

Par  |  Aucun commentaire

Saint-Pétersbourg aura sa gay pride

Saint-Pétersbourg pouvait être considérée comme un symbole de l’homophobie évidente qui règne en Russie, depuis plusieurs mois (l’homosexualité n’est plus considérée comme une maladie mentale que depuis 1999). Dès lors, beaucoup ont dû se pincer pour y croire, lorsqu’a été annoncée la nouvelle de l’organisation d’une Fierté autorisée par la Ville, le 7 juillet, dans un parc de la cité des tsars.

« C’est une décision historique, toutes les marches précédentes ayant été organisées sans autorisation », a déclaré Nikolaï Alexeïev, l’un des principaux organisateurs.

Risques de violences

Pour autant, les militants veulent rester prudents. Si les autorités municipales ont donné leur accord pour que l’événement puisse accueillir 1000 personnes, seule une centaine devrait venir. Le risque de violences est en effet élevé, alors que les dernières manifestations dans le pays ont toujours été marquées par des attaques de groupes homophobes.

Par ailleurs, la communauté GLBT local n’oublie pas la loi homophobe votée par la municipalité au printemps. Elle prévoit de fortes amendes contre toute personne ou tout organisme faisant publiquement la promotion de l’homosexualité, de la bisexualité ou de la transsexualité à l’adresse de mineurs. L’adoption de ce texte avait laissé craindre l’impossibilité d’organiser légalement toute manifestation arc-en-ciel.

Crédit photo : Andrew Ciscel.