Redge Lambert : un allié en chanson

Par  |  Aucun commentaire

Redge Lambert : portrait d'un chanteur gay à suivre

Au départ, il préférait composer pour les autres, sans succès. C’est alors que Redge Lambert a décidé de réaliser son propre album, y investissant son temps et ses économies. Un premier CD de sept chansons est réalisé, mais il le juge incomplet. « J’avais d’autres idées en tête, dont celle de Please God », explique-t-il. Il en écrit quatre autres encore, ce qui porte l’ensemble, Viens par ici, à un album de douze titres.

Redge Lambert chante principalement en français, même si certaines de ses chansons sont, en tout ou partie, en anglais, comme le fait Roch Voisine, pour lequel il dit avoir « beaucoup d’admiration, pour sa voix comme pour l’homme qu’il est ». « Je suis québécois, c’est le français qui doit primer, mais je veux que tout le monde puisse me comprendre », indique-t-il.

Les nouvelles de jeunes gais intimidés et poussés au suicide ont fait ressurgir chez cet hétérosexuel un passé douloureux, ayant lui aussi dû affronter du harcèlement à l’école. « J’aurais pu mettre des mots, mais j’ai préféré entendre les leurs », explique-t-il. Le témoignage le plus poignant viendra d’un jeune qui sortira pour la première fois du placard auprès du chanteur, après que celui-ci lui a évoqué son projet musical. Il lui raconte qu’ayant « de la misère » à s’assumer, il a quitté à contrecœur son équipe de football à cause des réflexions homophobes de ses coéquipiers.

Malgré son titre, Please God n’a rien d’un appel religieux. Il s’agit d’une évocation de ces jeunes qui recherchent une oreille attentive. « Je ne recherche pas la gloire, mais je veux que mon message passe. Si la chanson circule, tant mieux ! », sourit-il, heureux que le jeune en question ait, depuis, accompli son coming out avec succès auprès de ses parents.

Présent à la Marche des Fiertés

Même s’il est question du Plan Nord dans une de ses chansons, L’Égo du Gouvernement, Redge Lambert ne se considère pas pour autant comme un chanteur engagé. Il assure même n’avoir jamais voté, « raison pour laquelle je me permets de m’exprimer, assume-t-il.

Le clip de la chanson Please God, réalisé par Richard Tassé, doit être finalisé dans les prochains jours. Redge Lambert prévoit également d’être présent sur un char allégorique lors de la Marche des Fiertés. Son album est disponible chez Archambault ainsi que sur son site Internet : www.redgelambert.ca

Ci-dessous le premier extrait de l’album de Redge Lambert :

Crédit photo : Michel Bazinet.