L’Ouganda s’acharne contre les homosexuels

Par  |  Aucun commentaire

Ouganda : des associations gay menacées

L’Ouganda est une société largement conservatrice et sa population condamne l’homosexualité. La communauté GLBT africaine est souvent confrontée à de violents préjugés, de la violence physique et du rejet social. Pour le ministre Lokodo, il est inacceptable que des réunions que des groupes se réunissent dans le but d’aborder les questions LGBT qu’il perçoit comme une perversion.

L’homme d’État a dans sa mire 38 ONG qu’il souhaite démanteler. « J’ai reçu des rapports m’indiquant qu’ils ont cherché à faire la promotion et le recrutement d’homosexuel », a-t-il affirmé publiquement.

La tension monte

M. Lokodo a présenté au ministère des Affaires intérieures la liste des groupes qu’il veut interdire. Il affirme que ceux bénéficient d’une aide étrangère pour les homosexuels de l’Ouganda et font leur recrutement chez les enfants.

Le 18 juin, la police a interrompu une conférence abordant les droits des homosexuels africains se tenant aux abords de la capitale ougandaise Kampala. Depuis 2009, un projet de loi visant à aggraver les peines relatives au crime d’homosexualité menace d’être voté. Si le gouvernement a affirmé avoir écarté la peine de mort initialement prévue par ce texte, il souhaite tout de même que les peines de prison soient au minimum de 14 ans.

Plusieurs pays et organisations offrant une aide financière en Afrique ont récemment déclaré qu’ils pourraient cesser de financer les pays qui refusent de reconnaitre les droits des homosexuels.

Crédit photo : Mikusagi.