Tomboy : le genre vu par l’enfant

Par  |  Aucun commentaire

Tomboy : le genre vu par l’enfant. Un film pour la communauté gay lesbienne et trans

Pour son deuxième film (après Naissance des pieuvres), Céline Sciamma aborde l’identité sexuée avec Laure, une fille qui se fait passer pour un garçon le temps d’un été. Entre sa nouvelle liberté et la peur d’être démasquée, Laure découvre au fil des jeux, les droits, mais aussi les attentes inhérentes au masculin. Un synopsis tout simple, mais qui touche avec une rare sensibilité et une universalité les politiques du genre à travers la lunette ludique et innocente du monde de l’enfance.

Bien qu’il mette en scène une petite fille, Tomboy pose son regard surtout sur l’univers des garçons, en explorant les normes fragilisantes de ce que Céline Sciamma appelle « l’injonction de la virilité ». Dénudé de questionnements profonds sur la sexualité du personnage ou même sur les raisons qui l’ont poussé à mentir, le film se concentre plutôt sur le jeu dans lequel est entraînée Laure, celui de la masculinité en action, avec les embûches (comme faire pipi debout ou être en maillot) et les conséquences qui en résultent.

Tomboy est une oeuvre qui se démarque, pas tant par l’aspect subversif de l’androgynie ou du travestissement, mais par la façon dont on est amené à voir le monde « genré » avec des yeux d’enfants, redécouvrant ainsi comment se construit la pression et les attentes sociales.