Prison ferme pour l’étudiant qui a intimidé Tyler Clementi

Par  |  Aucun commentaire

Dharun Ravi Tyler Clementi Intimidation bullying

« J’ai entendu le jury prononcer le mot « coupable » 288 fois, je ne vous ai pas entendu vous excuser une seule fois ». Le juge Glenn Berman s’est montré sévère à l’encontre de Dharun Ravi, étudiant de 20 ans, avant de lui annoncer qu’il devrait passer un mois en prison à partir du 31 mai. « Je ne crois pas qu’il détestait Tyler Clementi. Il n’avait aucune raison pour ça. Mais je crois vraiment qu’il a agi avec une colossale insensibilité », a ajouté le magistrat.

Dharun Ravi devra également faire face à une période de probation de trois ans, effectuer 300 heures de travaux d’intérêt général, assister à un programme d’aide concernant l’intimidation sur Internet. Le jeune homme devra également s’acquitter d’une amende de 10.000 dollars, reversée à une infrastructure dédiée aux victimes de crimes basés sur un préjugé.

Le 22 septembre 2010, Tyler Clementi (photo ci-dessous), 18 ans, s’était jeté du pont George Washington après avoir appris que sa relation intime avec un autre garçon avait été filmée par celui qui partageait sa chambre à l’Université Rutgers de Piscataway (dans le New Jersey). Dharun Ravi avait également mis la vidéo sur Internet, utilisant les réseaux sociaux pour la diffuser.

Tyler Clementi (Crédit : famille Clementi)

La nouvelle de la mort de Tyler Clementi avait provoqué une forte émotion aux États-Unis, ce suicide s’ajoutant à ceux d’autres jeunes gais victimes d’intimidation. Le 16 mars, Dharun Ravi, jamais accusé directement de la mort de Tyler Clementi, avait cependant été reconnu coupable de 15 chefs d’accusation, parmi lesquels violation de la vie privée, subordination de témoins et intimidation basée sur un préjugé.

Suite à ce verdict, certains militants GLBT avaient pris parti pour un jugement excluant toute peine de prison contre Dharun Ravi, ne souhaitant pas que celui-ci devienne le bouc émissaire d’un problème bien plus grand que sa seule personne. « Qu’est-ce que les chefs religieux, les médias, et la culture ont appris [à Tyler Clementi] sur le fait d’être gai ? Ravi a peut-être été la dernière personne à le faire se sentir anxieux, abusé et inutile, mais il n’aura pas pu être la première », a expliqué Dan Savage, à l’origine de la campagne de prévention It gets better.

Quelques minutes avant que le juge annonce sa décision ce lundi, l’avocat de Dharun Ravi, Steve Altman, avait rejeté toute responsabilité directe de son client dans la mort de Tyler Clementi. Il avait ainsi affirmé que Dharun Ravi avait été « démonisé par les membres de la communauté gaie. Ils associent et lient tout ce qu’il a fait à la mort de Tyler. Nous savons que ce n’est pas la vérité. On veut qu’il plaide coupable pour quelque chose qu’il n’a pas fait ». La défense a rappelé à plusieurs reprises que Dharun Ravi ne savait pas que Tyler Clementi avait appris qu’il avait été filmé, ni qu’il avait lu ses messages sur les réseaux sociaux. L’étudiant a refusé de s’exprimer une dernière fois avant la prise de parole du juge.

Crédit photo : ABC News.